Interview de Mélanie Bertaux, coach Jumping Fitness

Le 11/09/2017 Par Camille

Mettre une nouvelle discipline en place, acheter de nouveaux appareils de fitness, toutes ces décisions représentent un réel investissement pour une salle de sport. Rencontre avec Mélanie Bertaux, coach Jumping fitness et animatrice sportive au complexe sportif de Belleville-sur-Loire. (18)

Bonjour Mélanie, dans un premier temps, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour Camille. Alors je m’appelle Mélanie Bertaux et je suis animatrice sportive au complexe sportif de Belleville-sur-Loire. J’ai commencé ma carrière professionnelle en tant qu’esthéticienne puis, poussée par mes proches qui connaissaient ma passion pour la danse et le fitness, j’ai décidé de passer un CQP en Mai 2016 et de devenir animatrice sportive. Aujourd’hui mon papa est président de l’association « Gym Club Belleville » et ma maman et moi donnons des cours de fitness dans le Gymnase prêté par la commune.

Tu as suivi la formation Jumping fitness en Juillet, qu’est-ce qui t’as poussé à te former à cette discipline?

Chaque année, avec d’autres membres de l’association, nous nous rendons au salon FIBO, le salon international du fitness. En Mars 2016, nous sommes tombés sur votre stand Jumping Fitness et nous avons tout de suite été emballés: « Ca c’est trop bien, il faut qu’on le fasse ! ». Comme j’aime beaucoup ce qui bouge et la musique moderne, nous avons décidé que ça serait moi qui suivrais la formation.

Et pourquoi avoir choisi Jumping Fitness ?

Je t’avoue qu’au début, nous avons directement voulu mettre en place la discipline et nous avons donc acheté des trampolines avant de faire la formation. Comme la plupart des associations, nous avions un budget limité, et c’est pourquoi nous avons investi dans une autre marque. En réalité, ces trampolines ne m’inspiraient pas confiance, ils n’étaient pas adaptés au Jumping Fitness; dès qu’on montait dessus, on s’enfonçait et il était difficile de rebondir. En plus, après quelques mois seulement, les élastiques ont commencé à casser un par un et c’est là qu’on s’est rendu compte de l’importance de travailler avec du matériel de bonne qualité et sécurisé…

Finalement, nous sommes revenus sur notre première idée, nous vous avons recontacté et avons investit dans les trampolines Jumping Fitness grâce à la subvention de la mairie de Belleville/Loire. En prime, nous avons même accueilli une formation Jumping Fitness dans notre gymnase et j’ai donc pu obtenir mon diplôme, à domicile.

Au final, es-tu satisfaite de la formation que tu as suivie et de tes trampolines ? 

Oui super satisfaite, j’ai adoré la formation, c’était vraiment trop bien.

Comme nous étions peu nombreuses, nous avons rapidement assimilés les cours théoriques et pratiques. De toutes les formations que j’ai réalisé, c’est celle qui a été la plus complète. L’instructrice nous répondait immédiatement avec une grande pédagogie dès que l’on avait une incompréhension. Sur deux jours, nous avons même eu le temps d’inviter nos membres pour tester le Jumping Fitness… En plus Emma est super, elle nous a mises tout de suite à l’aise, aucune pression, que du plaisir. J’ai plus vécu ça comme un moment d’éclatement et d’amusement que comme une formation.

Et tes élèves, ils en ont pensé quoi ?

Elles étaient super contentes, 15 ont pu essayer et 9 sont déjà inscrites ! Les séances Jumping commenceront la semaine du 11 septembre. Au départ on ne pensait faire qu’un cours mais nous avons tellement de demande qu’on commencera directement avec deux cours par semaine. Pour tout te dire, je pense déjà à suivre la formation enfant…

Je te remercie Mélanie pour le temps que tu m’as accordé. Amis lecteurs, n’hésitez pas à contacter Mélanie par email (gym.club.belleville18@gmail.com) ou sur sa page Facebook (https://www.facebook.com/Gym-Club-Belleville-1221419737907377/) si vous êtes intéressés ou si vous avez des questions à lui poser. En tout cas Mélanie, l’équipe Jumping te souhaites pleins de bonnes choses pour la suite et on espère que le Jumping continuera de satisfaire les sportifs français ! 

Nous sommes Jumping Fitness

Aujourd’hui, c’est au tour de Steffi de se présenter : elle est coach et responsable de cours de Jumping Fitness à Berlin, mais pas seulement. Ce qui se dessine depuis quelques années devient une évidence : elle gère aussi l’événementiel. Meet the Top, FIBO, FIT/CON, Step & Day Dance, Dance & Wellness Day, Vibrations, crazeexmas®, Late Night Convention sans oublier les Pure Emotion Fitness Conventions et j’en passe… La présence remarquée de Jumping Fitness à tous ces événements, nous la devons à Stephanie Blass.

Jumping Fitness bei einer Convention

Aucun salon sans Jumping Fitness

Gères-tu seule tout l’événementiel ?

Eh bien, je dirais plutôt que je suis l’interlocutrice privilégiée des salons et des organisateurs sur place. Heureusement, j’ai encore un coup de main de Jean-Pierre Ulrich, notamment sur les questions douanières lors d’événements internationaux, ou de Standa Šustáček sur les questions techniques. Mais avec mon expérience cumulée de ces dernières années, je peux aborder l’année qui vient plus sereine et plus détendue.

Par exemple, il est clair que nous serons aussi présents l’an prochain au fantastique Dance & Wellness Day du lac de Constance. Mais pour l’instant je me concentre sur 2016, à ce sujet je suis ravie que notre partenaire bellicon® anime la deuxième heure de « Jumping » avec Swiss Jump. Je suis très excitée et impatiente de cette coopération.

Quels sont autres événements à venir ?

Le 4 juin prochain à Quickborn a lieu le Step & Dance Day, organisé par SAFS&BETA – ça va être quelque chose ! C’est tout nouveau pour moi et je suis impatiente de rencontrer nos partenaires chez SAFS&BETA. Nous n’avons malheureusement as eu le temps de nous voir au FIBO, et je suis heureuse que nous prenions le temps cette fois.

IMG_8603

L’équipe berlinoise au FIBO 2016

Ah bon, on ne rencontre pas tout le monde au FIBO ?

C’est vrai qu’au FIBO on rencontre vraiment beaucoup de gens qu’on a déjà vu à d’autres événements. Mais l’événement est d’une taille telle qu’il est quasiment impossible de saluer tous ceux que l’on souhaiterait, même en ayant pris soin de déléguer auparavant l’organisation locale aux employés. C’est drôle, parce qu’en tant qu’organisateur tu te retrouves souvent embarqué à droite et à gauche et tu t’estimes heureux quand tu as deux secondes pour saluer quelqu’un d’un signe de tête – du coup nous rédigeons des e-mails fleuves après pour rattraper le coup. Nous apprenons à nous connaître ainsi et, finalement, un jour ou l’autre on arrive à mettre un visage sur une adresse e-mail ! Si pas au premier événement, au suivant.

Comment te sens-tu quand un événement se termine ?

Je n’ai pas beaucoup le temps de souffler, car sitôt une rencontre finie qu’il faut déjà s’atteler à la suivante. Mais il y a tout de même des événements que l’on quitte heureux et triste à la fois. Si tout ou presque s’est passé comme prévu, on est d’abord heureux que l’événement se termine. FIBO est le meilleur exemple, parce que le salon est si énorme et que vous travaillez sur plusieurs projets avec différents interlocuteurs et autant de canaux pour obtenir un résultat qui tienne la route. Cette année, ce fut le baptême du feu pour moi et je suis très reconnaissante à Jean-Pierre Ulrich et Standa Šustáček pour leur aide précieuse.

Quand vous devez coordonner beaucoup de gens, tout devient soudain si complexe qu’il serait plus facile de programmer un nouvel algorithme pour un dilettante ! Blague à part, à la fin du FIBO j’avais presque développé une allergie à la technique parce que je me suis retrouvée à devoir produire un mix musical. Au bout du compte, les participants ont apprécié et je ne suis pas peu fière de mes talents insoupçonnés de DJ.

Steffi und ihr Publikum

Steffi face à son public

C’est pour ça que tu parlais de « tout ou presque » (sourire) ?

Non, non, la musique est vraiment bien passée, à mon grand étonnement – j’en avais des sueurs froides ! Mais nous vivons dans un monde si numérisé, automatisé, avec toutes les données transmises en ligne, que dès qu’on fait face à un problème technique du type « la vidéo ne marche pas » c’est la fin du monde 😀 mais je garde mon sang-froid. Je dirais que mon cercle rapproché a un talent certain pour l’improvisation et que le résultat est beaucoup mieux que prévu, en tout cas jamais ennuyeux !

On a parfois l’air d’une bête de foire et on croise des regards de visiteurs fixes et incrédules qui ne connaissent ou ne comprennent pas notre passion. Le principal, c’est d’ignorer tout ça et de s’en sortir avec brio avant de se plaindre. Râler quand ça ne va pas, c’est facile – mais le principal est que les visiteurs repartent heureux du FIBO.

Tu es toujours active une fois sur place ?

La plupart du temps, j’essaie – je suis aussi maman et je ne peux pas être partout, du moins pas tout le temps. Parce que l’organisation d’un tel événement en avance demande beaucoup de temps et d’énergie, je pense qu’il est bon de ne pas être là tout le temps et de passer du temps avec mon enfant. Et nous avons aussi une équipe formidable chez Jumping Fitness, comme Antonia Westphal et l’équipe de formateurs, qui maîtrisent de tels événements avec entrain sans qu’on ait besoin de leur demander.

Jumping Fitness bei einem Open Air im Sommer

Jumping Fitness en plein air

Qu’est-ce qui te procure le plus de plaisir ?

Je dirais que tout me fait plaisir et que j’envisage le futur avec sérénité. Mais je dois avouer que je suis très impatiente de la Convention au lac de Constance (Kreuzlingen) et de crazeexmas® à Damp. Tout simplement parce que j’ai de merveilleux souvenirs de ces deux événements, vraiment à part et magnifiques.

Ça tient peut-être aux personnes qui s’occupent de ces deux événements, qui sont tout simplement géniales. Mais peut-être que l’année prochaine je dirai la même chose pour tous les événements supplémentaires que j’ai organisés : chaque convention a son propre charme, sa propre énergie. Wait and see !

Quand il n’y a aucun événement à organiser au planning, que fais-tu ?

Je reste la responsable des cours Jumping Fitness pour Berlin, à savoir contact pour les partenaires, entraîneurs et participants je prends part au développement de nos différents concepts. Évidemment, je donne aussi des cours de Jumping Fitness 😉 Mais il se peut que je laisse progressivement tomber la gestion des cours, vu l’importance croissante de l’événementiel : nous ne sommes plus exclusivement sollicités sur les salons que pour des démonstrations, mais nous nous établissons sur le marché comme concept fitness à part entière, une belle récompense.

Par conséquent, nous devrons décider en interne de ma nouvelle fiche de poste, pour ainsi dire. Parce qu’en général, rien ne se passe jamais comme prévu – on m’a par exemple refilé la planification du FIBO… en même temps que la grippe 😉 Alors je fais des pieds et des mains toute la journée et le soir quand je me couche, je sais pourquoi je suis fatiguée. Il vaut mieux ne gérer qu’une chose à la fois si on veut que ce soit bien fait. Ça résume bien mes attentes, comme celles de Jumping Fitness en général (We’ll work on it).

Mais d’abord, je rentre chez moi – demain le prochain projet sera déjà sur mon bureau. En avant !

Jumping Fitness : une équipe en force au FIBO 2016

Nous étions au FIBO, le plus grand salon européen consacré au fitness, au bien-être et à la santé. Cet événement, préparé de longue date avec enthousiasme et organisé minutieusement, est passé trop vite. Mais la réussite de notre participation à cette rencontre exceptionnelle à elle seule valait bien un article.

Nos 60 coéquipiers et coéquipières étaient déjà sur place à Cologne quatre jours avant l’ouverture officielle du FIBO pour monter notre stand dans le Hall 5.1 (Ex 4). Avec un stock de plus de 150 trampolines bellicon® Jumping Fitness flambant neufs, nous avons invité les visiteurs intéressés à tester notre outil et notre méthode sous toutes ses formes.

Ils ont notamment pu apprécier le système silent disco, qui permet de pratiquer le Jumping Fitness en musique avec un casque – sans gêner les autres visiteurs – lors de la Pure Emotion Convention quotidienne avec Antonia Westphal et Yavuz Yildirim, ou sur notre surface interactive avec ses 25 trampolines.

Les visiteurs ont en outre pu apprécier les performances impressionnantes de nos différentes équipes de scène. Avec vigueur, entrain et mouvements synchronisés, ils ont hypnotisé les foules et mérité leur surnom, dès le deuxième jour, de « rose et gris » de Jumping Fitness.

Les équipes « rose et gris » de Jumping Fitness

Ce surnom, nous ne le devons pas seulement à notre présence en force mais aussi à nos magnifiques tenues fournies par Winshape® exprès pour le FIBO. À ce sujet, un grand merci à Lenka de Winshape®.

Merci également au FIBO, qui a augmenté la cadence quotidienne de nos prestations scéniques : de deux par jour, nous sommes passés à six pour terminer à neuf. Sur la scène du Move Ya, impossible de nous manquer. Un grand merci à Julia Legowska et Zaneta Lubaska qui ont donné le meilleur d’elles-mêmes sous les feux de la rampe.

Le FIBO fut aussi l’occasion de présenter nos nouveaux trampolines haut de gamme, produits avec bellicon® : colorés, disponibles en deux tensions élastiques, surélevés et avec guidon antidérapant renforcé. Impossible de lui résister : chacun est monté au moins une fois sur le trampoline Jumping Fitness pour ressentir cette toute nouvelle sensation.

Grâce au hashtag #fibojumping sur Instagram, les participants ont tenté de remporter leur propre trampoline en postant une belle photo d’eux en pleine action. Cerise sur le gâteau : avec notre Live Feed, les photos se retrouvaient immédiatement projetées l’écran géant de notre stand. Les gagnantes du prix Jumping Fitness Faces 2016 ont enflammé l’écran avec leur superbe vidéo.

Die Gewinnerinnen des Jumping Faces Awards

Les gagnantes du prix Jumping Fitness Faces avec notre directeur Jean-Pierre Ulrich

Des personnalités en vue sont aussi venues nous rendre visite : Vanezia Blum, blogueuse fitness reconnue en Allemagne, a littéralement bondi sur nos trampolines.

Die Bloggerin Vanezia Blum (in der Mitte) testet Jumping Fitness

La blogueuse Vanezia Blum (centre) teste Jumping Fitness

Le samedi soir, toute l’équipe a porté un toast en l’honneur de ces journées inoubliables et bien remplies passées au FIBO. Cet événement a été encore une fois l’occasion de démontrer la robustesse unique des trampolines Jumping Fitness, ainsi que l’esprit d’équipe, la passion et la disponibilité qui émanent de notre entreprise.

Les retours de nos clients nous ont fait chaud au cœur : leur gratitude pour la qualité de notre service, et leur sentiment de ne jamais être laissé de côté. Au nom de toute l’équipe, je vous dis merci – à votre service !

IMG_8942

L’équipe Jumping Fitness au grand complet pendant le FIBO 2016

Nos efforts sont plus que récompensés quand nous voyons comment Jumping Fitness marche – pour tous, dans tous les cours de fitness et tous les clubs, quelle que soit la taille. Que dire après le FIBO ? C’était top ! Mais une fois fini… ça recommence !

Nous serons au FIBO à Cologne en 2017, alors… à l’année prochaine 😉 !